Depuis Les Toits - EP

by VAGUES

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €5 EUR  or more

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    EP Depuis Les Toits au format CD Digipack, inclus un livret avec les paroles.

    Streaming : smarturl.it/vagues_ep

    Includes unlimited streaming of Depuis Les Toits - EP via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 4 days
    edition of 100 

      €5 EUR or more 

     

1.
Naufrage 04:42
Perdu le bord de vue Perdu le Nord, devenu Un dédale J’ai cru après le lever de l’ancre J’ai cru pouvoir naviguer encore Sans escale - Je vogue et je divague Vagues sur tes ondes La route est longue Par l’océan - Je me rappelle encore la vie Et les hasards inopinés À l’ombre de tes frasques Le calme avant la tempête Et maintenant J’aimerais accoster la rive Sans avoir à compter Le nombre de bourrasques Désarmé que l’on me jette Dans l’océan - Je vogue et je divague Vagues sur tes ondes La route est longue Par l’océan Je vogue et je divague Vagues sur tes ondes Je sais, la route est longue Par l’océan - La lueur du phare A cessé D’éclairer la trajectoire Nimbée vers l’infini Le grand navire Aveuglé Se perd et sombre dans les brouillards Limbes amères de l’oubli - Je vogue et je divague Vagues sur tes ondes Je sais, la route est longue Par l’océan Je vogue Je vogue ≈
2.
À trop arpenter les rues À force d’errer sans but Meubles stables s’entassent Dans un dédale de gris néfaste Éclaircies s’en effacent Plus rien d’autre n’est vaste - (Asphalte) La pluie martèle ton gris néfaste Tu nous retiens, je virevolte Jamais ne m’envole - Au loin, les bas-fonds ignorés Les relents s’accélèrent Les regards dansent et les densités Rapidement s’interfèrent Éclats de verre Après les tirs Reflets déserts De grands désirs - (Asphalte) La pluie martèle ton gris néfaste Tu nous retiens, je virevolte Jamais ne m’envole Jamais ne m’envole - Éclats de verre Après les tirs Reflets déserts De grands désirs Éclats de verre Après les tirs Reflets déserts De grands désirs ≈
3.
Envol 05:59
Un oiseau passe et Deux autres s’envolent Vers d’autres cieux Un oiseau passe et Les autres survolent Ces pauvres lieux - Les jours se suivent Se ressemblent Encore - Un oiseau passe et Deux autres s’envolent Sous nos yeux Un oiseau passe et Que sommes-nous devenus ? Tous ces matins de velours Qui nous appartenaient Qui nous appartenaient Qui nous appartenaient Qui nous appartenaient - Les jours se suivent Se ressemblent Encore ≈
4.
Je marche au hasard Sur les grands boulevards Je cherche en vain ton ombre Sous le ciel menaçant Le monde est glaçant Je cherche en vain Les longs froids hivernaux S’engouffrent dans nos veines Les uns avec les autres Les autres sans personne Vaquent à leurs occupations - S’il reste encore une lueur Alors, pour l’apercevoir Nous devrons attendre Jusqu’à la nuit - Nos regards s’égaraient Dans la brume pâle et froide Entre détours et non retours Jusqu’à l’ultime absence Et l’on s’attend encore Et l’on s’espère encore Éperdument Et temps perdu Cigarettes lentement consumées jonchent le tapis poussiéreux Ne font qu’accroître l’amertume dans nos bouches Cendres froides, braises incandescentes Devant la fenêtre Je scrute l’horizon Je contemple et traque ses lumières Jusqu’à l’aurore Jusqu’à demain - S’il reste encore une lueur Alors, pour l’apercevoir Nous devrons attendre Jusqu’à la nuit - Reviens, je t’attendrai Nous serons les premiers à éclairer la nuit Nous serons les lumières de ce grand désert Armés de nos songes et de nos désespoirs Derrière la toile dissimulée Guidés par une étoile Guidés par une étoile ≈
5.
Depuis les toits Je rêve un peu D’autres cieux Depuis l’étoile, Qui veille ? Je rêve D’autres lieux - Et si l’on restait sous la pluie Et si l’on restait sur les toits À regarder d’en haut Le monde d’en bas À écouter tomber les larmes du ciel Sous un violent orage qui gronde Depuis les toits À laisser enfin les orages de ce monde S’abattre sans bouger de là Sans bouger de là - Hier encore tu me dépeignais les affres de la vie comme on peint le tableau d’un homme Dont la beauté tragique ne demeure que sur la toile Comme si les mots ne demeuraient que sur le papier Comme si la fièvre de la mélancolie revenait nous hanter Chaque nuit de pluie Je t’écoutais te plaindre des horizons perdus qu’on ne reverrait jamais plus Depuis les toits nous explorions ces espaces infinis d’un bleu rempli d’astres lointains Leur silence éternel nous effrayait et nous laissait croire que nous étions seuls Depuis les toits nous espérions que nous étions les seuls - Et les cieux ne brillent que derrière ces nuages Aussi gris que l’asphalte qui nous empoisonne Aussi gris que ce béton qui nous emprisonne « Attendons une éclaircie ! » Je peine presque à entendre tes échos Et dans le vide je vois l’éternel Et dans l’éternel je vois le vide Faites nous descendre Faites moi descendre - Depuis les toits Je rêve un peu D’autres cieux Depuis l’étoile, Qui veille ? Je rêve D’autres lieux ≈

about

Enregistré à La Tannerie (01) en 2017

www.facebook.com/VAGUESFR

credits

released October 13, 2017

Tous droits réservés
© La Vague Production - 2017
Musique : VAGUES
Textes : Yann Ponthus

license

all rights reserved

tags

about

VAGUES Lyon, France

Créé en 2016, VAGUES est un groupe de rock qui s'inscrit dans la lignée de la nouvelle scène française. À l'image des vagues s'alternent un rock électrique et des couleurs post-rock/shoegaze, pour créer une musique en clair-obscur.

contact / help

Contact VAGUES

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

If you like VAGUES, you may also like: